Vous êtes nombreux à vous intéresser aux actions à dividendes mensuels en pensant que c’est le meilleur plan d’investissement en Bourse. Je sais l’importance de diversifier vos sources de revenus en plus de votre salaire ou pension de retraite. Mais malheureusement, toutes les actions à dividendes mensuels ne sont pas toutes égales entre elles. Vous avez plus de chances de rencontrer de grosses déconvenues en perdant plus de ce que vous espériez gagner.

Même si en détenir à long terme peut être avantageux pour recevoir régulièrement des revenus et profiter de la puissance des intérêts composés, les risques demeurent élevés dans l’éventualité d’une mauvaise sélection. Voici pourquoi.

Les véritables dangers des actions à dividendes mensuels

Les actions à dividendes mensuels, ça donne envie d’en acheter avec des rendements exceptionnels à première vue. Mais en faisant la liste qui se trouve dans la prochaine partie de l’article, la plupart des entreprises qui proposent ce mode de versement, possèdent des business hautement instables ou spéculatifs. Elles évoluent dans des secteurs sensibles aux aléas du cycle économique.

D’une manière générale, ces entreprises ont des payout ratio hautement élevés. Ce qui ne vous laisse pas le droit à l’erreur. Vous n’êtes pas à l’abri d’une baisse ou suppression du dividende en cas d’événement imprévisible sur les marchés ou de récession.

L’autre point que je souhaiterais mettre en garde d’un payout ratio élevé, est que les entreprises concernées pourraient être tentées de recourir à l’augmentation de leur endettement pour verser des dividendes mensuels et retenir leurs actionnaires à n’importe quel prix. Je considère que c’est une recette dangereuse pouvant entraîner irrévocablement une baisse du dividende, et surtout celle du cours de l’action.

Liste des actions à dividendes mensuels en 2024 par secteur et années consécutives de hausse du dividende

Comme vous le constatez, les entreprises qui versent des dividendes mensuels avec de belle série d’années consécutives de hausse, ne sont pas nombreuses. Les secteurs majoritaires de cette liste sont la finance et l’immobilier coté. Ce qui ne constitue pas en soi une surprise, car leurs business génèrent des cash flow récurrents.

Vous vous demandez s’il existe une action européenne à dividende mensuel. En effet, il y en a une cotée en Suède, Cibus Nordic Real Estate (CIB), une foncière cotée spécialisée dans la gestion et location de propriétés dédiés aux supermarchés et magasins de retail sur le marché scandinave.

Top 3 des actions à dividendes mensuels

Chaque action à dividende mensuel a été étudiée en fonction de leurs perspectives de croissance à long terme et de leur bilan financier. Avec l’objectif qu’ils vous offrent un revenu régulier pour préparer sereinement votre retraite.

J’ai établi le top 3 de sorte que les investisseurs francophones (ou européens) investissent en fonction de leur cercle de compétences, c’est-à-dire qu’ils comprennent ce qu’ils achètent. Pour cela, les actions à dividendes choisies opèrent dans des business familiers ou faciles à comprendre à la portée de tous.

Action à dividende mensuel #3 : Phillips Edison & Company

  • Secteur – Industrie : Immobilier – Centres commerciaux
  • Rendement au 13 janvier 2024 : 3,2 %
  • Années consécutives de hausse (ou de stabilité) du dividende : 2

Phillips Edison & Company (PECO) est un nouveau venu dans le club des actions à dividendes mensuels. C’est un foncière cotée spécialisée dans la gestion et la location de centres commerciaux de quartier hébergeant des épiceries. Il exploite un portefeuille de 275 propriétés réparties dans 31 États des États-Unis.

Présentation des propriétés de Phillips Edison & Company
Phillips Edison & Company Investisseurs

Face au déclin séculaire des centres commerciaux, PECO fait en sorte de privilégier des locataires qui vendent des biens et services de première nécessité. Parmi eux, on retrouve des entreprises de la grande distribution telles que Kroger, Publix, Albertsons, Ahold Delhaize, Walmart, Dollar Tree, mais aussi la chaine de café Starbucks et de magasins spécialisés Home Depot et Lowe’s.

La particularité de cette REIT est d’exploiter des tendances nées lors de la crise du Covid comme le travail hybride et la déplacement de la population vers les zones suburbaines en raison de l’insécurité dans les grandes villes. Pour cela, elle privilégie les États de la Sun Belt pour développer ou acquérir de nouvelles propriétés.

Comme Phillips Edison & Company s’est introduite en Bourse depuis juillet 2021, il est encore trop tôt pour évaluer la performance de son cours Bourse à moyen-long terme. Mais si on s’en tient à ses fondamentaux intrinsèques, PECO remplit les cases d’une REIT bien gérée financièrement. La croissance de ses revenus locatifs et son FFO par action sur 5 ans s’élèvent respectivement de 18 et 3,6 %. En ce qui concerne l’endettement, la dette nette/EBITDA à 4,9 demeure acceptable dans un secteur très capitalistique. Sa plus grosse échéance à rembourser intervient en 2027.

L’autre point essentiel reste la solidité de son dividende avec un FFO payout ratio à 50 % (Limite à ne pas dépasser : 80-90 %). De facto, PECO dispose d’une bonne marge de sécurité pour l’augmenter, en sachant que son rendement est en dessous de la moyenne du secteur.

En tout cas, il est bien rare de trouver une action à dividende mensuel comme Phillips Edison & Company proposant un ratio de distribution sain et un business défensif. La seule incertitude à son encontre est son manque de vécu boursier en cas d’accident de marché ou de forte récession.

Action à dividende mensuel #2 : Stag Industrial

  • Secteur – Industrie : Immobilier – Industrie
  • Rendement au 13 janvier 2024 : 3,8 %
  • Années consécutives de hausse (ou de stabilité) du dividende : 11

Fondée en 2023, Stag Industrial (STAG) est une foncière cotée qui exploite 539 bâtiments industriels répartis dans 41 États des États-Unis. La quasi-majorité de ses propriétés possèdent des fonctions d’entrepôt et de centre de distribution, tandis que les usines de fabrication représentent une petite part dans son portefeuille immobilier. Au contraire de Prologis, STAG se concentre essentiellement dans les villes américaines Tier 2 telles que Phoenix, Sacramento, Buffalo.

Bilan financier sain de STAG Industrial
Stag Industrial Investisseurs

Stag Industrial compte parmi ses principaux locataires, Amazon, Easter Metal Supply, American Tyre Distributor, FedEx, WestRock Company, DHL, etc. Le premier contribue pour 3 % de ses revenus locatifs, alors que les autres ne dépassent pas les 1 %.

Les contrats de location sont en triple net lease. Le locataire a la responsabilité de payer l’ensemble des charges liées à la propriété, mise à part une partie de la maintenance comme la toiture et la structure du bâtiment. Par contre, la durée de ces contrats est courte à hauteur de 5 ans en moyenne, soit moitié moins que celle fixée par Realty Income et ses concurrents dans une autre typologie de REIT.

Sur une série de 11 années consécutives de hausse, le dividende de STAG reste solide avec un FFO payout ratio autour de 65 %. D’autant que vous n’avez pas à vous faire sur son niveau d’endettement via une dette nette/EBITDA à 4,9 et un taux de couverture des intérêts à 5,7 (Benjamin Graham le veut au-dessus de 5). Mieux encore, sa plus grosse échéance à rembourser se situe en 2026. Pour ce qui est de la croissance des revenus locatifs et du FFO par action sur les 5 dernières années, elle s’élève respectivement de 14,6 et 4,9 %. Toujours sur la même tendance, le cash flow opérationnel progresse de 14,5 %.

En détenant STAG en portefeuille, vous investissez sur une REIT à dividende mensuel pour vous exposer sur des thématiques porteuses comme la relocation des chaînes d’approvisionnement, la digitalisation des centres de distribution et la pénétration du commerce en ligne, qui en réalité, n’est pas exploitée pleinement aux États-Unis via les appareils mobiles. L’autre avantage reste sa valorisation avec un P/FFO à 17 par rapport à celui de ses concurrents.

Action à dividende mensuel #1 : Realty Income

  • Secteur – Industrie : Immobilier – Triple net lease
  • Rendement au 13 janvier 2024 : 5,2 %
  • Années consécutives de hausse (ou de stabilité) du dividende : 29

Vous souhaitez investir dans une REIT qui vous garantisse un revenu mensuel régulier. Vous êtes à la recherche d’une entreprise solide et résiliente, qui a su résister à la menace d’Amazon. Alors, Realty Income (O) est la REIT qu’il vous faut. C’est la crème de la crème des actions à dividendes mensuels. D’autant plus qu’elle fait partie du club des dividendes aristocrates du S&P 500.

Tableau de bord de Realty Income - Novembre 2023
Source Realty Income Investisseurs

Realty Income est une REIT spécialisée dans les murs de commerce. Elle possède plus de 13 000 propriétés réparties dans 50 États des États-Unis, à Porto-Rico, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie. Son business model de freestanding lui permet d’échapper à la disruption du retail apocalypse. En effet, les commerces freestanding sont des commerces indépendants, qui ne sont pas rattachés à un grand centre commercial à la Westfield ou Simon Property. Ils sont donc moins sensibles aux changements de mode de consommation, comme l’essor du commerce en ligne.

La diversification de ses locataires par segment d’activité lui assure une stabilité de ses revenus. Realty Income prend soin de louer ses propriétés à un large éventail d’entreprises, dans des secteurs d’activité différents. Cela lui permet de réduire son exposition au risque. Certains de ses locataires opèrent dans la santé, l’agriculture, les services automobiles, les stations-services, les épiceries, les services financiers, etc.

Le taux d’occupation de ses biens immobiliers avoisine les 99 %. Ce qui signifie que Realty Income n’a pas de réel problème à collecter des loyers ou de vacances locatives. Pour réaliser des économies d’échelle, ses contrats se font sur la base du triple net lease, c’est-à-dire le locataire paie l’ensemble des charges liées à la propriété tous les mois.

Sur une série de 29 années consécutives de hausse de son dividende, Realty Income est aussi une foncière cotée qui possède de bons fondamentaux : croissance des revenus locatifs sur 5 ans de 24 %, croissance du FFO par action sur 5 ans de 6 %, dette nette/EBITDA à 5,2, taux de couverture des intérêts à 4,5 (ne pas descendre sous les 2 pour les REIT), et FFO payout ratio à 74 %. Elle a été l’une des rares du secteur à augmenter son dividende en plein crise du Covid. Ce qui constitue une performance remarquable pour une foncière cotée à dividende mensuel.

Si nous voulons nous projeter vers l’avenir, sa future acquisition (en attente de confirmation) sur Spirit Realty Trust va lui permettre de renforcer ses parts de marché des baux commerciaux aux États-Unis juste devant W.P Carey et NNN REIT.

Où acheter ces actions à dividendes mensuels ?

Saxo Banque est l’un des principaux courtiers en ligne en France qui vous offre la possibilité d’investir sur de nombreux marchés internationaux en Europe, Amérique du Nord et en Asie. Depuis le 15 janvier 2024, Saxo Banque vient de baisser les tarifs de la plupart de ses produits financiers.

Sur les actions américaines, vous pouvez maintenant investir à partir de 1$ contre 8$ l’année dernière. Saxo propose un programme de parrainage en vous offrant 500€ de frais de courtage offert sous certaines conditions. Pour profiter du bonus, vous pouvez vous inscrire en cliquant sur ce lien.

À Retenir !

Les actions à dividendes mensuels sont à première vue séduisantes pour générer régulièrement des revenus. Mais de là partir à leur chasse, jamais de la vie ! Non seulement, les entreprises qui distribuent des dividendes mensuels, sont restreintes sur quelques secteurs. Mais elles ont pour la plupart de faibles performances de croissance de dividende en raison de risques significatifs de leurs business.

Cela ne va pas dire qu’il faut rester à l’écart. Vous pouvez trouver quelques entreprises de belle qualité intrinsèque, bien qu’elles représentent une minorité.

Il est important de vous rappeler qu’acheter une action doit se faire sur les qualités de son business, son bilan financier et sa valorisation, et non en fonction du dividende. Pour les investisseurs qui cherchent des revenus, pensez toujours à construire un portefeuille d’actions diversifié par secteur et zone géographique (valable particulièrement pour les investisseurs européens). Ajoutez ça, adaptez votre tolérance au risque et vos positions dans la perspective d’optimiser la performance de votre portefeuille.

author image

A propos de Sovanna Sek

Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse en s'inspirant des méthodes de Warren Buffett et Peter Lynch. Depuis mi-2022, il s'est orienté dans une approche d'investissement basée sur les revenus à travers les dividendes et les options. Avec le but qu'il trouve la paix face à la surabondance d'informations financières, qui elle-même, nous pousse à commettre des erreurs.

Sa philosophie d'investissement possède un côté pile ou face. Pile, il investit sur des actions de belle qualité à des prix raisonnables. Face, il est un défenseur de l'or pour se protéger contre l'inflation qui pourrait se pérenniser tout au long de la décennie 2020.

Vous pouvez lire...

Liste des aristocrates européennes à dividendes
Liste des aristocrates à dividendes du S&P 500
Faut-il acheter l'action Pernod Ricard ?
5 actions à dividendes à détenir à vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant de naviguer sur le site web de DivOptionZen ou en cliquant sur "Accepter Tous Les Cookies", vous autorisez au site de conserver les cookies en provenance de vos appareils dans le but d'améliorer la navigation du site web, faciliter l'expérience utilisateur et contribuer à nos actions en matière de marketing. Si vous désirez en savoir plus au sujet de l'utilisation des cookies et les modalités de retrait, veuillez consulter notre politique de confidentialité. View more
Acceptez